Présentation du CORAC

Historique et présentation

Historique

Mis en place en juillet 2008, le COnseil pour la Recherche Aéronautique Civile est une instance de concertation présidée par la Ministre chargée des Transports. Une à deux réunions annuelles se tiennent en format ministériel, en présence des Présidents ou Directeurs Généraux des entités suivantes : grands groupes industriels intégrateurs  (Groupe Airbus, Dassault Aviation, Safran, Thales) équipementiers et PME du Gifas, de l’Onera, de la société savante AAAF, des compagnies aériennes (Air France, FNAM), des aéroports (ADP, UAF), de l’Onera, et de la DGAC. Des représentants des différents Ministères concernés (Economie et finances, Armées, Enseignement Supérieur, Recherche et Innovation) font également partie de ce Conseil. Il constitue ainsi le lieu privilégié des échanges entre l’Etat et l’industrie du transport aérien dans son ensemble. Les travaux du CORAC Ministériel sont préparés par un comité de pilotage qui se réunit tous les mois, sous la présidence d’un industriel élu pour une durée de deux ans. Le Président du Comité de pilotage actuel est Stéphane Cueille, CTO du groupe Safran.

 

La création du CORAC s’inscrit dans une volonté de mise en cohérence des efforts de recherche et d’innovation dans le domaine aéronautique pour que les prochaines générations d’aéronefs répondent à des exigences accrues de sécurité, de protection environnementale et de compétitivité. Dès sa création, le CORAC a établi une feuille de route technologique pour la recherche aéronautique en France, base de la mise en œuvre d’une stratégie de recherche ambitieuse et coordonnée autour d’objectifs de maîtrise de l’empreinte environnementale du transport aérien. Cette feuille de route est par nature évolutive afin de tenir compte des grands enjeux structurants pour l’avenir du transport aérien : une concurrence avec des compétiteurs toujours plus nombreux, une sécurité et une sûreté des vols à maintenir au meilleur niveau dans le contexte de l’accroissement continu du trafic aérien, et enfin l’enjeu majeur que constituent l’environnement et le climat.

 

Ainsi, les opérations d’envergure mises en place à travers le CORAC préparent l’avenir de toute la filière. Elles permettent en particulier une collaboration entre grands donneurs d’ordre ainsi qu’avec tous les acteurs majeurs de la chaîne équipementière (représentant plus de 50% des emplois aéronautiques en France) et plus de 300 partenaires PME ou ETI dont certaines n’étaient initialement pas qualifiées comme fournisseurs aéronautiques.

Aucun appel en cours